Qui d'entre nous une fois dans sa vie
n'a jamais ressenti un jour
le besoin de la changer
de rêver à d'autres horizons

Je suis un garçon manqué,
me moque des conventions,
me sens bien,
sur ma moto, avec mon casque.

Un fenêtre ouverte sur l’horizon,
donnant sur l’océan,
je regarde au loin,
en espérant voir ton navire apparaître.

Solitaire, parti à l’aventure,
sur une terre aride,
près d’un d’un lac au eaux profondes,
j’ai allumé un feu ardent.

Le printemps est là,
dans mon quartier,
près d’une petite place bucolique,
les cerisiers du Japons sont en fleurs

Sur un frêle esquif,
en solitaire, je suis parti,
pour rejoindre d’autre cieux,
voir d’autres continents.

Les jours de fêtes populaire,
la foule en liesse,
est dans la rue,
les rues sont tout en lumière.

Je suis le roi de la basse-cour,
suis fier de mes apparats,
même maître coq,
me regarde d’un air envieux.