Un jour,
quand mon parcours sur terre,
prendra fin, je voudrais,
aller au-delà du ciel,

Quitter cette terre ici-bas.
Emprunter cette échelle,
prévue pour tous ceux,
qui quittent ce monde.

Venu du néant,
pour un jour naître et exister,
je voudrais quand, je quitterai,
cette enveloppe charnelle, voir l’au-delà.

Traverser ce tunnel sombre,
pour atteindre la lumière,
cette partie de cet infini,
où planent les esprits.

Toute une vie d’illusions,
de rêves, qui petit à petit,
se sont étiolés,
pour souvent devenir déceptions.
 
Quand mon dernier regard,
sera éteint, je voudrais,
pouvoir gravir les échelons,
traverser les nuages.

Contempler d’en haut,
une dernière fois cette planète,
oµ j’ai quand même fait,
les cent pas.

M’échapper de ce corps,
qui un jour, pour beaucoup d’entre nous,
quand la fin inéluctable approche,
ne veut pas nous lâcher.

Cette enveloppe, qui avec l’âge parfois,
petit à petit se décompose,
et ne devient plus,
qu’un lit de souffrance.

Je rencontrerais, tous ceux,
qui déjà depuis longtemps,
ont rejoint cet au-delà,
auquel tant de gens aspirent.

Etre sans poids, sans entraves,
l’esprit libre et aérien,
les planètes seraient,
mes ports d’attache.

Ne plus être qu’un esprit,
voyageant dans des espaces infinis,
dans un univers,
où la faim et souffrance seraient un non-sens.
 
Rejoindre tous ceux que j’ai aimés,
et qui sont partis,
remplacés par des inconnus,
indifférents qui entament leur propre chemin.

Je voudrais rejoindre, cet au-delà,
plus haut que les nuages,
retrouver tous ceux que j’ai perdus,
quand mes yeux se fermeront.

Eric de La Brume
Le 24 décembre 2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir