Au sommet de la montagne,
là où le ciel et la terre se rencontrent,
du haut de la falaise abrupte,
s’étale à mes pieds un paysage fantastique

Solitaire et promeneur,
par des chemins escarpés,
j’arrivai un jour
à rejoindre le ciel.

Un soleil voilé par une brume opaque
laissait deviner les pics avoisinants
derrière un chapelet de nuages
les faisant ressembler à une vague déferlante.

Pays des dieux, là où l’air se raréfie,
mais où les vents sifflants et mugissants
le compensent, j’aperçus un fille
semblable à une déesse.

Elle semblait légère et avait un port altier,
semblait vouloir braver le éléments.
Elle contemplait d’un air dominateur
ce vaste paysage de la cordillère des Andes.

Au sommet de la montagne
là où la terre et le ciel se rejoignent
que j’ai rejoint après des heures de marche
en suivant des chemins tortueux, j’ai atteint le pays des dieux.

Sur la falaise, une cité lacustre
semblait surgir d’un Olympe brumeux
laissant apparaître des formes étranges
dans un paysage rude et sauvage.

Un jour, en voyageur solitaire,
du pied de la montagne, j’ai atteint le sommet,
et découvert le pays des dieux
et les mystères de la vie.

Illustration  : Nath La Muse
Texte: Eric de La Muse
Le 17 juin 2018