Elle s’appelait Angèle
Était belle comme le jour
Était née à la belle époque
Où charme et beauté se côtoyaient

Elle habitait la campagne
Une contrée couverte de vertes prairies
Et de routes bordées de fleurs des champs.
Elle était vive et légère .

C’était la belle époque
Temps d’autrefois
Où tout renaissait
Et l’espoir surgissait

Un temps où le monde
Se transformait, tourné vers l’avenir,
L’insouciance, le plaisir
et le bien-être y régnaient.

Angèle en faisait partie.
Gaie, insouciante et romantique
Le regard aussi fleuri
Que le chapeau posé sur sa chevelure bouclée.

Elle était comme un rayon de soleil,
une étoile, qui d’un regard 
pouvait faire chavirer le cœur des hommes
et les rendre pantelants d’amour.

Elle s’appelait Angèle
Était née à la belle époque
Moment privilégié, où de grands changements
Se produisaient, temps de prospérité.

Souvent, au printemps et en été
On la voyait parcourir la campagne
Son chapeau fleuri sur la tête
Marchant d’un pas vif et léger.

Elle aimait aller s’asseoir
Sur un tronc d’arbre
À l’orée du petit bois
Regarder les fleurs des champs.

Elle s’appelait Angèle
Image de  la beauté et de l’amour
Auquel un jour elle succomba pour connaître un bonheur nouveau

C’était a la belle époque
Période d’'optimisme et de désinvolture,
où tout n’était  qu’espoir et progrès.
Le soleil était à son zénith 

Un jour elle découvrit l’amour
Se donna toute entière
À l’élu de son cœur
Et vécut longtemps heureuse.

Illustration :  Natou La Muse
Texte : Eric de la Brume
le 5 mai 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir