Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un jour, je t’ai rencontrée,
tu m‘as regardé.
Attiré comme  un aimant,
je t’ai confié mon cœur.

l’amour est né,
les yeux ont pris de l’éclat,
lors de nos brèves rencontres,
et de nos ardentes étreintes.

Mais le temps a passé,
et après un moment,
je n’ai plus vu cette flamme vive,
qui brûlait lors de nos rencontres.

Un jour, je n’ai plus senti,
ces battements de cœur,
qui s’accentuaient à ton arrivée,
et le faisaient battre à la chamade

Tu n’es plus venue,
a laissé un vide,
et à la place du cœur,
laissé en gage d’’amour, j’ai trouvé le vide.
 
Je suis retourné sur la plage,
où nous nous étions rencontrés,
j’ai trouvé un cœur planté dans le sable,
abandonné sans remords ; c’était le mien.

A mon approche, il s’est mis à saigner,
je l’ai repris et remis en place.
Il s’est alors remis à battre, lentement,
une douleur se fit sentir dans ma poitrine.

Celle d’un cœur blessé, donné en gage d’amour,
qu’on avait laissé choir sur une plage abandonnée,
marqué à jamais d’une cicatrice,
gravée au fer rouge.

Eric de La brume
Le 22 janvier 2020

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir