Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’été est là,
les premières chaleurs arrivent,
la rose, reine des fleurs de nos jardins,
s’apprête à faire éclore ses premiers boutons.

C’est la saison des premiers amours,
des premiers battements de cœurs saccadés,
des premiers regards pour une belle,
qui vous a ému.

Quoi de plus beau que l’amour,
qui se reflète dans les yeux de l’autre,
de cette vision admirative, que l’on a,
dans les premiers ébats.

On croirait alors,
que toute la nature nous fait fête,
et le gris de la vie,
prend alors la couleur d’un ciel azuré.

La joie de vivre alors nous inonde,
les illusions et les projets foisonnent,
et la vie semble belle,
la terre semblable à un paradis.

Mais il arrive aussi parfois,
que le temps se gâte,
que le général hiver qui rumine dans son antre,
n’ait pas encore dit son dernier mot.

Que cet amour si vif et si puissant,
soit surpris par ces frimas de dernière minute,
qui viennent vous surprendre,
et faire mourir cet amour à peine éclos.
 
Le boutons de roses, alors
prêts à s’ouvrir sont pris par le givre,
et au lieu de pointer vers le ciel,
se retrouvent la tête basse.

Pourrissants et recouverts,
d’une légère couche blanchâtre,
qui les a surpris,
au petit jour.

L’amour est souvent ainsi,
Il lui suffit souvent,
de peu de choses pour naître,
mais souvent il n’est qu’n éclat fugitif.

Il faut faire attention à le protéger,
en prendre soin, comme le bouquet de roses,
qu’on a cueillies à l’aube, et qui,
si on n’y prend garde, peuvent se faner en un instant.

Illustration : Nath Nlk
Texte : Eric de La brume
Le 21 janvier 2020

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir