Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Cette nuit,
je me promène solitaire,
dans les rues désertes,
ayant pour seule lueur celle des réverbères.

J’ai l’âme en peine,
le cœur lourd,
le désespoir me lamine,
j’ai perdu l’amour !

Mon âme se traîne derrière moi,
l’air sombre,
apparaissant en filigrane,
et me suivant comme mon ombre.

J’ai connu un amour brûlant,
qui maintenant finit de se consumer,
et suis devenu un être errant,
avec mon âme pour seule compagne.
 
Il est parti, sans rien dire,
par un jour d’été,
et jamais n’est revenu,
me laissant choir comme un déchet.

Alors, pour ne pas rester,
dans cette chaumière,
où j’ai connu tant d’amour,
j’erre seule, mon âme en peine.

En quête d’espoir,
la nuit m’apaise, mais mon âme,
est toujours à la recherche,
de cet amour perdu.

J’ai l’âme en peine
elle rase les murs,
en projetant mon ombre ;
reviens moi mon amour !

Illustration : Nath Nlk
Texte : Eric de La Brume
Le 5 juillet 2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir