Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Roulent, roulent les corps enlacés,
sur le sable fin d'une plage,
à l'abri des regards,
vers le bord de mer.

Corps enlacés éperdus d'amour,
amour-fusion et fusion des êtres,
d'un homme et d'une femme,
éperdus d'amour.

Rencontre fugace d'un moment d'été,
Naissance d'un amour de vacances,
Au feu ardent et brûlant,
contenu dans leur étreinte.

Il sont là toujours enlacés,
en bord de mer,
se laissant lécher par les vaguelettes,
qui viennent mourir sur le sable fin.

Leurs corps se délacent et il s'étendent,
côte à côte sur le sable mouillé,nus,
les yeux emplis d'un amour,
qui'ils voudraient voir éternel.

Ils ont le regard tourné vers le ciel,
d'un bleu limpide où le soleil,
règne en maître et réchauffe,
leurs deux corps en émoi.

Amour-fusion d'une rencontre,
au cours d'un été,
sur une plage baignée de soleil,
qu'ils voudraient voir éternel.

Eric de la Brume
Le 19 décembre 2015

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir