Parfois, il m’arrive,
en m’endormant,
de me retrouver,
dans un lointain passé.

Du temps de mes ancêtres,
de voir comme leurs ombres,
rôder autour de moi,
impalpables, vaquant à leurs occupations.

Ancêtres,
vous qui nous avez tracé la voie,
vous qui faites partie,
de cette longue chaîne humaine.

Vous nous avez conduits, 
jusqu’à aujourd’hui,
mais qu’avons-nous appris,
avec ce passé millénaire ?

Parfois, la nuit,
je rencontre des inconnus,
me disant m’avoir rencontré,
à plusieurs reprises

Chaque naissance n’est jamais,
complètement un renouveau.
mais une partie de nos ancêtres
qui se perpétuent avec elles.

Naître, c’est au fond,
faire réapparaître;
une partie, fruit de la génétique,
de nos anciennes vies.

D naissance en naissance,
une partie de nous, revient à la vie
et c’est ainsi que, petit à petit,
le futur se construit.

Ancêtres, de génération en génération,
vous êtes la somme de nos expériences,
l’histoire retrace notre passé,
la mettre en mémoire est essentiel.

L’effacer, comme trop souvent,
nous avons tendance à le faire,
nous fait perpétuer toujours,
les mêmes erreurs.

Ancêtres,
vous venez peuplez mes nuits,
et me chuchoter à l’oreille,
l’histoire de es vies antérieures.

Titre et illustration : Nath La Muse
Texte : Eric de La Brume
Le 7 novembre 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir