Novembre, mois des premiers frimas,
quand la nature commence à frissonner,
et que le kaléidoscope automnal,
commence à se dégarnir.

C’est aussi, le mois des premières brumes,
et du givre matinal qui vient
blanchir nos vertes prairies
enveloppées dans des nuages vaporeux.

Moment du souvenir,
du rendez-vous sur les tombes,
du recueillement,
et de la nostalgie.

Les cimetières deviennent alors
des jardins aux couleurs chatoyantes
où la fleur de chrysanthème
devient reine, choyée par nos défunts

Parfois, plus rarement,
quand le soleil froid s’implante
, dans un ciel azuré, les derniers beaux jours,
d’un été indien flamboyant.

Chaque mois a son charme,
et moi, j’aime novembre,
me promener dans la natu
, ressentir la fraîcheur m’emplir les membres.

Regarder la nature,
petit à petit s’enfoncer,
dans le grand sommeil,
voir les feuilles virevolter jusque sur le sol.

Regarder le souffle de ma respiration,
se transformer en nuage,
ressentir l’esprit de ceux que j’ai connus,
me tenir discrètement compagnie.
Novembre,
mois où l’on célèbre,
la fête des esprits,
et qui me rend doucement mélancolique.

Eric de La Brume
Le 3 novembre 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir