A corps perdu, je te le laisse ma mie.
Il est à toi, fais en ce que tu veux.
Habite-moi et fais-moi vivre.
Sois mon énergie !

Ah qu’il était beau,
le joli temps passé,
à l’aube de nos vies,
quand un rien nous émerveillait.

Un soir, quand je suis rentré,
dans notre petite maison,
qu’on avait acheté en bord de mer,
j’ai trouvé un mot, laconique.

Viens avec moi, mon amour,
Accompagne moi,
et plonge en ma compagnie,
dans une eau claire.

A l’abri des regards,
sous couvert, 
à l’orée d’un bois,
j’aime te retrouver.

Ces mots sont pour toi,
toi qui depuis quelques années,
es ma source d’inspiration,
et mets mon esprit en ébullition.

J’ai la mémoire qui flanche,
depuis un certain temps,
mes souvenirs enfouis,
remontent à la surface.

Nos mains n'étant pas liées
nos esprits se laissent aller ,
laissant courir notre imagination
Nos cœurs s'emballent notre respiration  s’accélère,

Sous-catégories